Ville de Brignoles

Newsletter

Restez informé de toute l’actualité de notre ville.

Partager

Vie économique

Nicopolis : paroles d'entrepreneurs

David Rayot, Inox C Fer

C'est Brignoles que David Rayot a choisi pour sa nouvelle vie professionnelle. L'ancien chef de projet chez PSA a profité d'un plan social pour tourner la page de la construction automobile et changer de vie.

Après trois années en tant que contrôleur de gestion dans une entreprise d'ingénierie, il franchit le cap et s'installe à son compte. Le changement sera radical. En 2006, il prend ses valises et cible le Sud pour créer son entreprise de serrurerie métallerie et ferronnerie. Originaire du Doubs, il cherche une localisation répondant à plusieurs critères : une région au pouvoir d'achat assez élevé puisqu'il travaille essentiellement l'inox, matériau noble et cher par excellence et surtout… ensoleillée.

C'est en rendant visite à un ami à Garéoult qu'il découvre Nicopolis. "Je rayonnais dans le coin et j'ai tout simplement vu une pancarte. La localisation était parfaite, en plein centre d'une zone à fort potentiel commercial, entre Marseille, Fréjus et Saint Tropez. J'ai contacté la communauté de communes gestionnaire à l'époque et j'ai commencé mon activité en 2007, tout seul, dans un hangar de 150 m2 en location". Il débute sagement, expose à la Foire de Brignoles pour se faire connaître. Il y trouvera ses premiers clients et, depuis 2008, ne manque aucune édition. Pour lui, c'est un excellent carrefour d'affaires. Aujourd'hui, l'entreprise compte quatre salariés, six en saison, installés dans un local de 250 m2. En travaillant uniquement du sur-mesure auprès d'une clientèle diversifiée allant du particulier au vigneron en passant par EDF puisqu'il est habilité à intervenir sur des sites nucléaires, David Rayot s'est forgé une réputation qui dépasse largement les frontières brignolaises. Avec un chiffre d'affaires de 300 000 €, il envisage d'investir et de construire un nouveau site de 500 m2 sur une parcelle de 1 500 m2 à… Nicopolis bien sûr.

Patrice Bellanger, Bulle de Linge

Bulle de Linge, c'est une histoire de famille débutée il y a 150 ans. A l'époque où Alpinien Labrunye se lance dans la sur-teinture dans le Limousin, il n'imagine sans doute pas que six générations après, l'activité évoluerait de la blanchisserie vers la location de linge pour les collectivités puis au pressing pour les particuliers.

En 2007, ses descendants, Francis et son fils Thomas Labrunyes, fondent Bulle de Linge et se tournent vers le service et l'entretien du linge et des vêtements. Leurs clients seront des maisons de retraite et centres d'accueil spécialisés qui leur confient les trousseaux de leurs résidents. Une première unité proche de Rouen en 2007 lance un développement de dix autres,réparties sur l'ensemble du territoire national. Nicopolis sera choisi pour sa localisation, pour sa desserte par un réseau routier qui relie les clients répartis entre Monaco et Nîmes en passant par Apt."L'entreprise, explique Patrice Bellanger, directeur d'unité, avait besoin d'une localisation centrale. Nous collectons les trousseaux, les nettoyons et les restituons à trois jours ce qui nécessite un positionnement stratégique par rapport aux 85 clients que nous desservons". Six tournées quotidiennes sont assurées par six livreurs. Bulle de Linge fonctionne de 6h à 19h30, du lundi au samedi pour traiter un volume de linge impressionnant – un client représente 140 personnes en moyenne – avec une gamme de finition qui va jusqu'au repassage à la main selon les options. Sur ce site ultra moderne certifié RABC, deux équipes de production se succèdent, soit une quarantaine de personnes. Le recrutement s'est fait via Pôle Emploi et la Mission Locale de Brignoles, la formation étant assurée en interne.

Quant à l'avenir de Bulle de Linge sur Nicopolis, il passe par un projet d'extension des locaux d'un quart de leur surface actuelle si le développement de 2017 se poursuit sur 2018.

Olivier Riandée, Provence Distribution Logistique

Provence Verte Distribution compte cinq camions en 2009 lorsque Olivier Riandée lance son entreprise à Flassans. En 2015, à l'étroit, il construit 2 000 m2 de locaux flambants neufs sur 10 000 m2 à Nicopolis, complétés par un site de 2 000 m2 aux Consacs afin d'offrir des conditions optimales à sa croissance.

Son activité est double. D'un côté, Provence Distribution est transporteur régional avec une plateforme de transit, une flotte de 30 camions, 35 salariés pour un chiffre d'affaires de 6 M€. De l'autre, l'entreprise assure la logistique et la préparation des commandes avec quatre salariés, le stockage de matières sèches nobles comme les vins, les parfums ou la confiserie sur une unité tempérée de 4 000 m2, bientôt climatisée pour le stockage des vins."Nous apportons une offre globale à chaque client, explique le dirigeant originaire de Haute Marne. Nous lui offrons un service personnalisé, à la carte et une technicité qui nous permet de traiter des commandes allant du lot de palettes à la bouteille à l'unité. Nous lui apportons la valeur ajoutée qu'il recherche". Ici, on parle de relations commerciales plutôt en terme de partenariat. L'exemple est l'initiative de Provence Distribution de floquer six camions aux couleurs de la marque Rosé du Var : un belle communication pour les vins sous indication géographique protégée du département. Quant au choix de Brignoles, il fut stratégique. "En temps de conduite, Nicopolis est entre Nice et Marseille, à quatre heure et demie de Lyon, à proximité du réseau autoroutier. Le bassin d'emploi facilite le recrutement du personnel, le foncier est accessible et en plus, le site et son environnement sont préservés et agréables, argumente Olivier Riandée, également président du Syndicat des Transporteurs du Var. Le transport est une industrie qui a énormément évolué. Il faut penser autrement, ne pas trop se diversifier, mais, au contraire, se spécialiser pour apporter une expertise, un service et un conseil aux clients. Il faut "sentir le marché", anticiper les évolutions, travailler à l'échelle de deux à cinq ans mais il est vrai que la localisation est majeure". Président de l'association Nicopolis Avenir créée il y a dix ans,Olivier Riandée oppose aux arguments en faveur de l'accueil et de la localisation, la réalité des chiffres. "Notre installation sur Nicopolis a permis de gagner cinq points de chiffres d'affaires. Cette zone est un vivier."

Elle regroupe une multitude de métiers, une diversité d'entreprises en termes de tailles également. Elle bouge, grâce aux importants investissements consentis par la collectivité, investissements qui la rendent attractive, même si les travaux sont toujours difficiles à vivre au quotidien… mais il faut bien avancer, non ? Nicopolis Avenir regroupe une soixantaine d'adhérents et j'espère que d'autres nous rejoindront. Nicopolis Avenir est l'interlocuteur des élus et nous voulons être fédérateurs. Chacun d'entre nous a la tête dans le guidon et ne peut pas régler individuellement tous les problèmes. Nous proposons aussi des moments d'échanges. Il y a eu des ateliers thématiques que nous allons réactiver, sans doute sous une nouvelle forme, des moments conviviaux avec des déjeuners entre chefs d'entreprises, des concours de boules associant les salariés.

Nous apprenons à nous connaître mais, surtout, nous créons des liens tout en faisant du business. Nicopolis Avenir est une carte des métiers et incite les gens à travailler ensemble", plaide Olivier Riandée qui avoue sa soif et sa curiosité des autres. Une qualité idéale pour présider une association fédératrice.

Ville de Brignoles

  Hôtel de ville
  9, place Carami - BP 307
  83177 BRIGNOLES Cedex
  Tél.: 04.94.86.22.22 / Fax: 04.94.69.00.94

Partenaires de la ville :

  • Région PACA
  • Conseil Général du Var
  • Agglomération Provence Verte
  • Office du Tourisme de la Provence Verte
Ville de Brignoles

  Hôtel de ville
  9, place Carami - BP 307
  83177 BRIGNOLES Cedex
  Tél.: 04.94.86.22.22 / Fax: 04.94.69.00.94

http://www.brignoles.fr/http://www.brignoles.fr/index.php?id=1155

Réalisation : Stratis